Vous êtes beaucoup plus que ce que vous croyez

PARTIE 1 - Chapitre 1

VOUS ETES BEAUCOUP PLUS QUE CE QUE VOUS CROYEZ

Vous avez déjà tout ce qu’il faut en vous.

Sauf que certaines choses ont été mal comprises, inadéquatement interprétées. Et sauf aussi que vous ne savez pas comment accéder à des capacités, qualités, richesses et ressources qui dorment en vous d’un sommeil épais – qui y existent bel et bien toutefois.

Nous allons entreprendre ensemble, vous et moi, de les éveiller et de vous faire prendre confiance en vous et en tout ce potentiel que vous détenez.

Je peux déjà vous affirmer ceci : le plus grand trésor que vous possédez, c’est votre cerveau, votre esprit, votre mental. Tout se passe comme si votre cerveau était le support de votre esprit. Je ne peux ni quantifier ni qualifier le mental, l’esprit : à mon avis, ils ne se laissent pas enfermer dans une définition précise. Alors, comment approcher l’esprit, comment chercher à le comprendre ? Par l’expérience, de manière empirique et pragmatique. Notez que, quand j’utilise ces mots, mental, esprit, je ne veux nullement vous emmener vers des abstractions philosophiques ou d’obscurs concepts psychologiques, mais je veux évoquer cette partie de vous qui a, entre autres, le pouvoir de vous changer et de changer votre vie. Cela ne limite d’ailleurs pas votre mental, votre esprit, à cela : il est probablement beaucoup plus. Toutefois, je ne m’occuperai ici que de cet aspect-là.

Disons que ce qui nous concernera dans ce livre – voué à vous apprendre comment vous ferez pour changer la frustration en satisfaction, l’échec en succès, la défaite en victoire –, ce sont ces deux aspects de votre esprit : le Conscient d’une part et l’Inconscient d’autre part. Et leur puissance quand ils sont alliés – et non antagonistes !..

Refusez l’idée de la « perte de vitesse »

Parlons déjà de votre inestimable cerveau : deux hémisphères et un « pont » entre eux et, selon les spécialistes (qui ne s’accordent pas sur le nombre), avec entre dix et cent milliards de neurones. Entre eux, les liaisons – électriques et chimiques – sont innombrables (au sens premier du mot !) au point que le nombre d’atomes composant tout l’univers est moindre que le nombre possible de ces liaisons dans un seul cerveau humain. Hallucinant, non ?

On nous avait appris à l’école que nous avions un nombre fini et non renouvelable de neurones à la naissance et que nous en perdons à partir de trente ans jusqu’à la fin de notre vie. On vous a ainsi condamné à croire que vous deviez nécessairement dégénérer intellectuellement au fur et à mesure du temps qui passe.

Or, on est bien revenu de cette perspective-là ! Aujourd’hui, on pense que, si l’on perd effectivement un milliard de neurones pendant la vie, cette perte est abondamment compensée par la croissance des dendrites reliant les cellules nerveuses entre elles et par la complexification des chemins d’information dans le cerveau. Chaque fois que de nouvelles dendrites sont créées, c’est comme un standard téléphonique qui multiplierait ses lignes, ses voies de communication : il étend alors davantage votre emprise sur le monde et sur votre vie.

Attachez donc déjà de l’importance à cette idée : vous pouvez (vous devez !) continuer le développement de votre personnalité et de vos capacités et ressources tout au long de votre vie. Faites travailler votre cerveau et, tout comme un muscle, il se maintiendra en bon état, tonique, actif, agissant et efficace.

Et puis, vous avez un Conscient et un Inconscient. J’ai déjà expliqué, au fil de mes différents livres, l’importance absolument fondamentale de l’Inconscient. Il est donc inutile d’y revenir ici de façon extensive. Rappelons simplement que :

  • Votre Conscient est la partie de votre psycho-mental qui analyse, raisonne, rationalise, range les choses en catégories, surveille l’heure et le calendrier et vous permet de connaître et d’utiliser le langage discursif et conceptuel pour vous faire comprendre d’autrui. Il est l’intellect, la raison-raisonnante, la partie de vous qui trouve et traite les informations intellectuellement. Votre Conscient a besoin de dormir à intervalles réguliers, sinon il s’« embrouille » ou se met à souffrir de fatigue.
  • Votre Inconscient, lui, est tout le reste : vos émotions, vos sentiments (parfois si opposés à ce qu’il serait « raisonnable » de ressentir, d’éprouver, n’est ce pas ?), vos instincts, vos automatismes, votre « flair » intuitif, vos éclairs de créativité. Il ne raisonne pas, mais il sent ; il ne discrimine pas nécessairement entre la réalité et ce qu’il croit (dans le sens de conviction) être vrai ; il ne juge pas « raisonnablement » mais instinctivement. Il n’utilise guère les mots, ne verbalise donc pas et comprend seulement petitement le langage discursif. Par contre, il est « branché » constamment sur ce qui est imagé et symbolique, sur vos perceptions, vos sensations et vos ressentis émotionnels. Il ne dort jamais, est vigilant en permanence et… il veille vraiment sur vous. Parfois, cette protection est très agréable (vous conférant une solide et saine confiance en vous, par exemple), parfois, elle est très dure à vivre : comme dans le cas d’une phobie ou d’une timidité vous maintenant, très efficacement d’ailleurs, à distance d’un danger que suppose vote Inconscient (les chiens ou les gens, par exemple).

Dans tous les cas, ce que vous devez savoir à présent, c’est que votre Inconscient n’est pas autre que vous. C’est une partie de vous, indissoluble de vous et qui vous protège envers et contre tout. Quand votre Inconscient a pour conviction que les ascenseurs sont pleins de périls, il imprime instantanément la réaction phobique qui vous éloigne de la cabine, réaction imparable. Par ailleurs, entre deux maux, il va toujours choisir celui qu’il considère être le moindre – et cela, à tort ou à raison.

Ainsi, il y a parfois une franche inadéquation entre ce que veut l’Inconscient et ce que veut le Conscient et, néanmoins, en cas de tension entre leurs finalités, c’est toujours l’Inconscient qui gagne. Parce qu’il est plus rapide que le Conscient et parce qu’il est le maître de vos réactions instinctives et émotionnelles.

Alors, rappelez-vous bien, tout au long de votre lecture de ce livre :

  • Si votre Inconscient pense bon pour vous de vous entraver dans votre réussite : vous perdrez, en toute certitude.
  • Si votre Inconscient pense bon pour vous de vous pousser vers la réussite : vous y parviendrez, en toute certitude.
  • Vous devez donc vous allier à votre Inconscient pour qu’il vous pousse vers le succès et le bien-être auxquels vous aspirez, pour qu’il vous inspire quand il s’agit de saisir au bond tout ce qui vous approche de vos buts, pour qu’il vous stimule à vous adapter au plus serré, instinctivement, facilement.
  • Pour cela, vous apprendrez à utiliser les techniques mentales que je vous offre dans ce livre. Elles vous permettent de communiquer avec votre Inconscient, de lui parler – dans le langage qui lui est compréhensible et que vous découvrirez plus loin –, de lui dire ce que vous visez. Une fois ce message arrivé à destination, en peu de temps votre comportement se modifiera de manière à vous faire agir adéquatement vers votre objectif, sans plus vous autosaboter, sans plus avoir à combattre contre vous-même puisque, je vous le redis, votre Inconscient et vous-même êtes UN.

Vous devez donc, dès maintenant, bien intégrer ceci : votre Inconscient est la partie de vous qui est à la fois la plus riche, la plus puissante, la plus créatrice, la plus… magique. Et, ce qui est absolument fondamental : votre Inconscient est au service de ce qu’il croit bon pour vous. Il vise à vous aider, vous protéger, vous rendre service. Il vous faut absolument bien comprendre cela maintenant, tout de suite, car cela est la base nécessaire à une saine alliance avec votre Inconscient, alliance qui est la chose la plus désirable pour vous, pour votre évolution positive et lé réussite de votre vie. Cette positive alliance entre votre Conscient et votre Inconscient est un des objectifs majeurs de ce livre qui, je vous le rappelle, vise à vous donner tous les atouts pour vous épanouir.

Il est de toute évidence nécessaire que l’homme apprenne à chercher en lui-même les solutions à ses problèmes. Il est aussi nécessaire qu’il apprenne à cesser d’attendre de quelque instance extérieure (Etat, machines, dieu ou anges, autrui…) toutes les aides, toutes les réponses et tous les pouvoirs. Il est temps pour l’homme de s’adresser aux milliards de petits génies à son service, cachés dans sa boite crânienne ou, pour le dire autrement, de demander à son Inconscient la combinaison du coffre où se trouve cachée la carte dessinant la voie à suivre pour parvenir vite et sans encombre à… l’Ile au Trésor…

Mes livres

Je suis auteur d'articles scientifiques et de livres de psychologie :


  • -Bien vivre, Mal vivre/ à vous de choisirInterEditions

  • -Communiquer avec les autres, c'est facile !Éditions de L'Homme

  • -Bien se connaître pour bien piloter sa vieInterEditions

  • -Vous n'aimez pas ce que vous vivez ? Alors, changez-le !Marabout (épuisé)


  • -Éliminez vos peurs et blocages - avec les Métaphores ThérapeutiquesNeo Cortex éd.


  • -Angoisses, anxiété - Comment vous en délivrerNeo Cortex Ed.


Avec Michel Nachez :

  • -Technostress TechnophophieÉditions de L'Homme



Et, avecDonald Akutagawa et Terry Whitman:

  • -Mêlons-nous de nos affaires : nos territoires et ceux des autres dans la vie personnelle et professionnelleInterEditions